corsetsgauche.php

 

Accueil

Tout, tout, tout sur le corset

Nos corsets :

- Victorien court

- Victorien long

- Belle Epoque

- 18e siècle

 

Les mariées de Volute :

- Les romantiques

- Les baroques

- Les atypiques

- Les 18e siècle

La boutique

Contact

Liens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

.

.

Les mariées de Volute

~

Les "18eme siècle"

~

 

Pour avoir des détails sur notre fonctionnement, les délais, le budget à prévoir...

vous pouvez aller voir la page "Mariées" !

 

~

 

Voici quelques exemples de réalisations inspirées par le XVIIIe siècle :

des robes de marquises, luxueuses, gaiement libertines ou plus "champêtres" ;

robes à paniers, grands drapés, riches soies brodées à motifs,

qu'elles soient un petit peu, beaucoup ou passionnément fidèles à l'Histoire,

sur toutes souffle l'esprit du siècle de Marie-Antoinette...

 

Le nom donné à chaque photo n'est pas un nom de modèle de robe/prototype,

mais bien le prénom de la mariée pour qui nous avons fabriqué chaque robe,

et qui nous a gentiment permis de montrer ici son  projet tout personnel, "Sa" Robe !

Nous ne referons donc bien sûr jamais exactement le même modèle à l'identique pour une autre personne ;

ce sont là des sources d'inspiration pour trouver vos coups de cœur,

des idées de ce que nous pouvons techniquement réaliser...

N'hésitez pas à venir discuter à la boutique du modèle unique

que nous pourrons créer avec et pour vous seule !

 

.

~

 

Un tout petit peu d'histoire du costume...

 

 

Voici une tenue presque entièrement fidèle à l'Histoire... si ce n'est que la robe est

ouverte sur le corset, à l'époque sous-vêtement invisible.

Mais à ce "détail" prêt, forme, matières et patrons sont tout à fait historiques !

 

Le corset 18e siècle, en toile de Jouy ivoire et bleue, est réalisé d'après un patron

tiré de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert ;

s'y ajoutent des paniers, également tout à fait historiques, une chemise de dessous,

un ample jupon de coton blanc, une jupe en fine soie bleu lavande,

et un manteau de robe dit "à l'anglaise (dos ajusté et non grands plis) drapé à la Polonaise"

(relevé bouffant derrière) en soie bleue lavande,

orné aux manches et au col de dentelle crème.

 

 

Afin de mieux comprendre comment s'organisent toutes les épaisseurs,

voici en images une séance d'habillage...

Tout d'abord, on passe la chemise de coton blanc ; puis les paniers.

(Ici l'ensemble est porté avec un corset différent, mais pour pour mettre la tenue bleue

comme elle est montrée ci-dessus, on ne met pas encore le corset à ce stade)

Puis on passe le jupon de fin coton blanc ; la silhouette est déjà majestueuse !

 

 

Puis on met la jupe de dessus, en soie bleue ; puis le corset 18e siècle ;

et enfin le manteau de robe en soie bleue.

Vous voilà fin prête pour le Bal du Prince !

 

~

 

Et voici une autre version plus simple ne comportant que les dessous,

plus "fraîche" peut-être, dans un esprit "mariage à la campagne",

mais cependant raffinée, avec un corset 18e siècle en toile de Jouy angelots rouge,

associé à des paniers, une chemise et un ample jupon de coton.

 

 

 

Et enfin voici une dernière possibilité : porter la tenue bras nus,

sans la chemise de dessous !

Un esprit encore moins historique, plus fantaisiste et presque "cabaret"...

 

 

~

 

Les mariées 18e de Volute

 

Odile

Pour son mariage à la campagne, Odile souhaitait une tenue à la fois raffinée,

et simple/champêtre dans ses matières. Un très joli résultat dont nous sommes fières !

Chemise de dessous en coton blanc fin, ornée de petite dentelle au décolleté ;

paniers en toile crème ; jupe en épaisse cotonnade bordeaux ;

corset 18e siècle simplifié (bas sans petites tassettes, droit) en toile de Jouy angelots rouge.

 

 

Diane

Une tenue très élégante, qui évoque fortement le 18e siècle en lui faisant pourtant quelques délicieuses infidélités :

le corset est de forme purement victorienne (19e siècle), ce qui plaisait beaucoup plus à Diane.

Pour autant il est porté avec d'authentiques paniers, recouverts d'une jupe de très belle soie blanche

rebrodée de fleurettes bleues, avec une surjupe drapée du même tissu ; celle-ci est ornée de galons froncés

de soie bleue unie, qui viennent prolonger les mêmes décorations posées main sur le corset,

afin de donner l'illusion d'une continuité, comme un manteau de robe historique.

L'ensemble est finie par un boléro à manches ornées de dentelles qui complète joliment cette illusion

d'une robe d'une seule pièce, tout en permettant des variations dans la journée !